FR | en Bienvenue sur le site du changement climatique du Bénin

A PROPOS

Changements Climatiques Au Bénin

Le système climatique planétaire dans lequel s’inscrit l’Afrique de l’Ouest en général, et le Bénin en particulier, subit des modifications à grande échelle qui sont amplifiées par les facteurs naturels et anthropiques tant régionaux, que locaux. Les changements climatiques affectent au quotidien tous les secteurs d’activités et dépendent des spécificités du milieu local. Ils constituent aujourd’hui une menace potentiellement majeure pour l'environnement et le développement durable. En ce sens, ils affectent les conditions de vie des communautés locales de différentes manières dont entre autres la perte de production agricole et sécurité alimentaire, stress hydrique, montée des eaux et exposition aux catastrophes climatiques, modifications affectant l’écosystème, la biodiversité et la santé humaine. L’opportunité d’y faire face devient une priorité de plus en plus urgente et devrait consister à l’intégration de ces risques dans un premier temps dans les politiques et stratégies de développement puis dans un second temps à la mise en place de mesures d’adaptation dans tous les secteurs d’activités. 

Le Bénin a fourni des efforts louables dans sa lutte contre les impacts des changements climatiques sur son développement à travers  la mise en place d’un cadre de gouvernance et les mécanismes institutionnels de coordination (CNCC  ; MCVDD, CMEICB , FNEC, CTPNA  etc.) et l’adoption de politiques/stratégies opérationnalisées à travers la mise en œuvre de projets et programmes.

A cet effet, une série de documents stratégiques ont été élaborés, tels que, le Programme d’Action National d’Adaptation (PANA) de 2008, la Contribution Déterminée au niveau National (CDN) en 2015, et la Stratégie pour un développement à faible Emission et résilient aux changements climatiques en 2016  (LECDR 2016-2025). De plus, le Programme d’Action du Gouvernement (PAG) souligne la vision du Bénin pour une économie durable et le développement Social. Cependant, cette sensibilité ne se reflète pas dans les actions prioritaires du PAG, démontrant ainsi le manque d’une complète intégration des changements climatiques dans les plans de développement. Plusieurs barrières ont aussi été identifiées dans le premier rapport d’évaluation de 2016 et les consultations des parties prenantes ayant suivi. L’insuffisance ou le manque de qualité des analyses économiques et des évaluations approfondies des risques et de la vulnérabilité dans les secteurs socio-économique clés du Programme d’Action du Gouvernement, les limites des mécanismes  de coordination contre les effets du changement climatique qui facilitent l’intégration et le suivi de l’ACC, le manque d’harmonisation du système S&E des changements climatiques, avec le Système statistique National ; et la faible capacité du Fonds National pour l’Environnement et le Climat (FNEC). D’où le Projet Plan National d’Adaptation (PNA), initié par le Gouvernement du Bénin avec l’appui du PNUD et du Fonds Vert pour le Climat (FVC) vient en réponse à ces limites. 

En effet, dans le cadre de la mise en œuvre de la Décision 5/CP.17 de la Conférence des Parties à la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC) lors de sa 17ème session tenue en novembre 2011 à Durban en Afrique du Sud, le Bénin en tant que parties Pays les Moins Avancés (PMA) a bénéficié d’un financement du Fonds Vert pour le Climat (FVC) conformément à la décision GCF/B.13/05 du 17 juin 2016 pour élaborer son Plan National d’adaptation. 

Le Projet PNA vise donc à offrir les informations économiques et climatiques requises pour une bonne mise en œuvre du PAG ; soutenir le développement et l’utilisation des mécanismes et outils de facilitations à l’intégration de l’adaptation aux changements climatiques dans les prévisions budgétaires ; et enfin  soutenir les efforts du gouvernement en vue d’accroître la mobilisation de fonds locaux, privés et extérieurs pour la mise en œuvre de l’action climat et du PAG. Les estimations de résultats sont complémentaires à d’autres initiatives liées au PNA. De plus, les conditions de chaque initiative fourniront au Bénin des informations, des capacités, des  mécanismes, et des outils en vue de soutenir des plans d’adaptation à court et à long terme.

A cet effet, le projet devrait donc évaluer les impacts économique des changements climatiques et la priorisation des options d’adaptation en vue d’une budgétisation et d’une planification efficaces (Résultat 1) ; faciliter l’intégration de l’adaptation aux changements climatiques dans les processus budgétaires (Résultat 2) ; renforcer le Fonds National pour l’Environnement et le Climat (FNEC) afin d’attirer du financement public et privé pour une planification efficace de l'adaptation (Résultat 3).

Au terme du Projet, les parties béninoises impliquées et les bénéficiaires auront réussi à renforcer les capacités, leur permettant de mieux s’adapter aux changements et variabilités climatiques, et donc de réduire leur vulnérabilité aux impactes climatiques. Le Bénin aura donc intégré et mis en place de façon plus approfondie des stratégies et mesures d’adaptation à la fois au niveau national, sectoriel et au niveau local. 

En effet, il a été relevé que diverses études de vulnérabilité et d’adaptation aux variations climatiques et aux changements climatiques ont été réalisées dans le cadre des projets de développement appuyés par le PNUD, la GIZ, le LoCAL et bien d’autres, suivant des approches méthodologiques harmonisées ou non. Ces études ont mis l’accent non seulement sur l’identification des indicateurs de vulnérabilité, l’analyse et l’évaluation des impacts de ces changements climatiques sur les systèmes humains mais aussi sur l’examen des stratégies d’adaptations face aux bouleversements futurs. Elles ont fait ressortir également les connaissances des communautés sur les phénomènes climatiques locales, les manifestations, les causes et les conséquences (impacts) de ces phénomènes, les réponses apportées par le passé ou souhaitables, les résultats obtenus et expliqués, etc. 

Ces résultats ont permis entre autres de définir les mesures appropriées d’adaptation et d’atténuation contre les effets néfastes des changements climatiques et de mieux appréhender les stratégies mises en place par les communautés pour assurer une résilience face au climat ; et de mettre en place des outils de suivi de projet.

Mais en vue de mieux faire face à ces manifestations, il est opportun que les autorités gouvernementales et les acteurs à divers niveaux (national, sectoriel, communal) adoptent l’intégration dans leurs planifications et budgets, suivant des guides méthodologiques harmonisées et retenus au niveau national,  les mesures d’adaptation aux changements climatiques dans toutes ses dimensions de développement de la résilience, dans les différents secteurs impactés au Bénin.

Conscient de cette situation et, convaincu des effets néfastes des changements climatiques, l’Assemblée Nationale du Bénin a adopté récemment (18/06/ 2018) la loi sur les changements climatiques  avec des dispositions pertinentes dont celle relative à l’intégration de l’adaptation aux changements climatiques dans les planifications et budgets de l’état. De même, en application de cette loi, il a été créé le 12/03/2019 en République du Bénin, une Commission Technique chargée du Processus du Plan National d’Adaptation aux Changements Climatiques (CTPNA). Cette commission a pour mission de doter le Bénin d’un Plan National d’Adaptation aux Changements Climatiques aux fins d’intégrer l’adaptation aux changements climatiques dans les politiques et stratégies de planification du développement, les programmes de développement, dans tous les secteurs d'activités, tant au niveau national que local et d'en assurer la mise en œuvre, le suivi-évaluation et l'actualisation.